Interview

Françoise MENIDREY : directrice de casting.

Le talent ne reste jamais méconnu.

Guide du comédien : Pouvez-vous décrire en quoi consiste votre métier ?
Françoise MENIDREY :
Quel est mon métier ? Comédien ? Enseignant ? Les deux probablement.


Un (ou une) casting director est un intermédiaire entre un texte et un metteur en scène. Son rôle est de proposer au réalisateur des profils d’actrices ou d’acteurs qui lui semblent correspondre à sa propre lecture. L’important, quand on fait ce métier, est de savoir lire et proposer la bonne personne à la bonne place. Si le metteur en scène aime « le vert » la directrice de casting se doit de lui proposer du « vert » même si ce n’est pas ce qu’elle aime. Il ne faut jamais oublier quand on fait ce métier que nous ne sommes là que pour proposer des idées et que seul, le metteur en scène décide.
Le seul pouvoir d’un directeur de casting est de ne proposer que ce qu’il trouve adéquat mais il doit faire attention à n’être jamais réducteur et à aller impérativement dans l’univers du réalisateur.

G.C : Avez-vous une spécialité ?
F.M :
Je ne comprends pas bien cette question. Je n’ai aucune spécialité que celle d’accepter un film qui m’intéresse et surtout le travail très proche avec le réalisateur.

G.C : Internet a-t-il changé votre manière d’exercer votre métier ?
F.M :
Internet a été, pour moi, une grande révolution. Quand j’ai démarré, je devais reprendre tout mon fichier qui n’était jamais à jour. Aujourd’hui, avec le site des agents, j’ai accès aux photos et, enfin, aux CV à jour. Ce que je trouve dommage dans ce système, est qu’un acteur qui n’a pas d’agent et qui, donc, n’est pas sur les sites, a peu de chance d’avoir des rendez-vous puisque, aujourd’hui, la majorité des directeurs de casting travaillent avec le site agencesartistiques.com. C’est injuste. Si, vous ne vous constituez pas un dossier à part, avec les acteurs que vous voyez au théâtre, par exemple, vous pouvez très bien les oublier. Mais combien de directeurs de casting vont au théâtre ? Là est le vrai problème.

G.C : Encouragez-vous les comédiens à vous adresser CV et photos par Internet ?
F.M :
Oui, bien évidemment, il est préférable d’envoyer des CV et des photos par Internet. Ceci étant dit, je ne fais pas travailler d’acteurs que je n’ai pas vu jouer sauf quand il y a des essais organisés. Je suis très fan des bandes démos.

G.C : Quels rapports entretenez-vous avec les comédiens (suivi, rencontres, conseils, etc.)
F.M:
En ce qui me concerne, j’entretiens de très bons rapports avec les acteurs. Le problème aujourd’hui est que nous avons de moins en moins de temps pour effectuer un casting et, comme il n’est pas possible de suivre tout le monde, je pense qu’il y a des acteurs qui passent à la trappe. Mais je me dis aussi que le talent ne reste jamais méconnu.

GC : Quels conseils de base donneriez-vous à un comédien débutant ?
F.M :
De travailler, encore travailler. D’arriver à l’heure au casting, de connaître son texte sur le bout des doigts, d’être bons, présentables et sympathiques. C’est un métier incroyablement difficile, la concurrence est rude, il n’y a pas de place pour tout le monde. Il faut constamment être dans le désir des autres et donner envie d’avoir envie, ne jamais être négatif et donner de soi, une énergie sans faille.